Mercredi 1er novembre 2017 – Opposition SOREVE à l’éventuelle création de la ZAC des Sablas à Montaren

D’une façon générale, la SOREVE est opposée aux grandes surfaces commerciales périphériques qui dénaturent les entrées de ville, tuent les commerces de proximité des centres-villes, et imperméabilisent les surfaces agricoles.

Plus précisément dans le cadre de cette enquête publique, ce n’est que le 25 octobre, c’est-à-dire 23 jours après le début de l’enquête publique, que nous a été communiqué le cahier des charges du SCoT présentant la méthode suivant laquelle a été conduite l’étude censée justifier de l’intérêt général du projet. Un si long délai, comme s’il y avait quelque chose à cacher.

La SOREVE n’a voulu se préoccuper que de l’intérêt général, sans entrer dans le détail des revendications particulières, souvent justifiées, de tel ou tel riverain.

Nos principales critiques argumentées portent donc sur les points suivants :

  • zone d’étude inappropriée et absolument pas pertinente sur le plan commercial ;
  • statistiques obsolètes et figées en 2015, sans perspectives d’évolution du commerce sur l’avenir ;
  • projet d’un promoteur privé pour la valorisation de ses disponibilités foncières ;
  • mirage de nombreux emplois au détriment des centres-villes, sans étude de la création nette d’emploi ;
  • 8 à 10 millions d’investissements supplémentaires pour quelques commerces mal définis ;
  • imperméabilisation des sols, stérilisation des espaces naturels, sans préservation des terres agricoles ;
  • difficulté à obtenir des documents publics justificatifs de certains points sensibles.

Pour toutes ces raisons, nous considérons que la consultation est invalide et nous avons recommandé à Madame le Commissaire Enquêteur, de bien vouloir donner un avis défavorable à l’issue de l’enquête publique.

2017-10-SOREVE Position sur extension ZAC du Sablas à Montaren

Grâce à la mobilisation très importante des citoyens, les observations portées sur les registres d’enquête publique ont été très majoritairement défavorables :

  • 286 opposées à la création de la ZAC (dont 10 associations de l’Uzège), avec des argumentaires travaillés ;
  • 112 pour la ZAC, dont 70 selon une lettre-type diffusée par Jean-Luc CHAPON président de la CCPU et maire d’Uzès.

La Commissaire enquêtrice a logiquement donné un avis défavorable à la création de cette ZAC des Sablas.

« il apparaît que l’intérêt général du projet pour la tranche 1 n’est pas démontré et que les inconvénients pour la communauté de communes de la création de la ZAC « Les Sablas » sur la commune de Montaren Saint Médiers sont nettement supérieurs aux avantages.
En conséquence le Commissaire Enquêteur donne :
UN AVIS DEFAVORABLE DANS LE CADRE D’UNE AUTORISATION ENVIRONNEMENTALE AU TITRE DU CODE DE L’ENVIRONNEMENT SUITE A LA DEMANDE DE CREATION D’UNE ZONE D’AMENAGEMENT CONCERTEE « ZAC LES SABLAS ».

Le texte officiel du rapport et des conclusions motivées du commissaire enquêteur est disponible sur le site de la préfecture du Gard en suivant le lien http://www.gard.gouv.fr/Publications/Environnement/Loi-sur-l-eau/Rapport-des-commissaires-enqueteurs/Montaren-Saint-Mediers-ZAC-Les-Sablas

2018-01-MICHAUD commissaire-enquêteur Avis défavorable sur enquête publique extension ZAC des Sablas à Montaren-10 janvier